#23 Un petit soldat d’Erdoğan contre la presse

Une nouvelle bagarre a eu lien dans le Parlement turc dans la nuit du mercredi 11 au jeudi 12 janvier 2017. Ce n’est pas la première fois que cela arrive, la dernière datait du 2 mai 2016. Elle montre le résultat d’un parlement explosif au bord de la rupture où les tensions sont de plus en grande.

En l’occurrence, les débats portent sur le projet de loi constitutionnelle. Ce dernier est censé transformé un régime dit « parlementaire » en un régime constitutionnel. Au sein d’un état d’urgence ou plutôt d’un état de purge permanente, cette loi est censée donner les pleins pouvoirs à Recep Tayyip Erdoğan. Celui-ci se fonde sur la nécessité de fonder un appareil exécutif fort, en rapport avec la tentative du putsch militaire du 15 juillet 2016.

Les axes des purges se sont concentrés en premier lieu contre les gülenistes ou apparentés comme tel, puis sur l’organisation du PKK, et enfin cela commence à toucher différentes organisations kémalistes.

L’article du journal Le Parisien, pourtant très sobre sans entrer dans le fond. On ne connaît pas les partis qui se sont affrontés, y compris les thèmes de la discorde. Pourtant, selon les nationalistes et islamistes, la question de l’information d’un quotidien national doit se concentrer d’abord sur la nation, exit donc les sujets internationaux, mais aussi la liberté des rédactions de traiter librement les sujets. Ce n’est pas pour rien que le « troll » déclare : « Foutez la paix à la Turquie, occupé vous de ce qui vous regarde ».

La question de l’information sur la Turquie est vue comme « une haine contre Erdogan et la Turquie ». Informer serait sur les sujets importants se rapporte à mettre en place une politique « haineuse » contre Erdoğan et la Turquie, car selon l’auteur Erdoğan et Turquie ne font qu’un. Le culte de la personnalité ne pouvait être plus important.

Ensuite, la question des musulmans vient progressivement, cela paraît logique pour un ardent défenseur de l’islamisme d’Erdoğan. Il déclare que : « Votre problème ce n’est pas que Erdogan mais tout simplement la Turquie avec ses 99% de musulman« . Il faudrait choisir, avant le petit soldat d’Erdoğan affirmait que c’était Erdoğan. Sortir la question musulmane apparaît totalement déplacée, puisque cela convient de faire interagir la question religieuse et la question politique. Cela fait avec la doctrine conservatrice et obscurantiste du Président turc.

La nostalgie des partisans d’Erdoğan va de paire avec la volonté de recréer l’Empire Ottoman. La chute de l’Empire Ottoman se traduit par les accords Sykes-Picot et le traité de Sèvres. La Turquie doit son indépendance à travers le traité de Lausanne de 1923. Cette chute est liée à sa défaite dans la Premier Guerre Mondiale. La nostalgie de l’empire Ottoman interroge, mais elle est une référence que « c’était mieux avant ».

Mais, notre petit soldat sort la bataille des Dardanelles entre Février 1915 et janvier 1916. Autant dire que le petit fantassin a un cran de retard, avec seulement 100 ans.

Ses dernières phrases sont « on a assez de problème en France à ne pas pouvoir lever en la tête pour s’occuper des autres alors occupé vous de ces problèmes ». La phrase traduit véritablement la nécessité de « cacher » tous les évènements en Turquie, alors que la Turquie fait partie du Conseil Européen. De ce fait, en matière de relation européenne, cela intéresse forcément les Européens, donc les Français.

Dans le fond, on retrouve les relents nationalistes, on ne serait pas étonné si ce dernier serait amené à voter François Fillon ou Marine Le Pen, la rhétorique est présente, elle est identique à celle d’Erdoğan.

#22 Les parents de Vincent Lambert s’acharnent au nom de … Dieu

L’affaire Vincent Lambert exposait au grand jour le suicide assisté en 2014. Un conflit familial opposait les parents proches des mouvements intégristes de la  Fraternité Saint-Pie-X et la femme. Les uns souhaitent que Vincent reste un légume au nom de … Dieu, l’autre souhaite que son mari puisse s’en aller en paix, que les soins ordonnés ne sont que de l’acharnement thérapeutique.

Dans la croisade des parents, une nouvelle plainte est déposée contre le CHU de Reims. Le motif retenu dans la plainte « délaissement de personne hors d’état de se protéger ». Cet acharnement de la part de la famille se traduit inexorablement par une maltraitance volontaire contre leur fils, et traduit par le désir de se rapprocher le plus près de l’obscurantisme.

#21 Ces gens qui glorifient les attentats

Un attentat au camion-bélier a été commis, il y a quelques jours dans la ville de Jerusalem. Au bout de sa course, le terroriste a été abattu. Le bilan fait l’état de quatre morts (une femme et trois hommes) et de dix blessés. Les victimes étaient des membres de Tsahal, l’armée israélienne. Le premier ministre Benjamin Nethanyaou a accusé Daesh d’être à l’origine de ce nouvelle attaque.

Sur le groupe « je soutiens la cause palestinienne » (dont nous avons déjà traité à plusieurs reprises), l’attentat a été salué dans les commentaires de l’article de Abdel-wahab Ladmia. Ce dernier commente l’article du site Euronews de cette manière « une telle accusation, quelques jours seulement après le vote à l’ONU ? ». Cette question s’inscrit dans une tentative de rhétorique. En  effet, il remet en cause les origines et les liens de l’attentat. En tout état de cause, il tend à affirmer que la responsabilité du drame revient in extenso à la politique israélienne, et non au criminel. Nous avons une affirmation très répandue dans les réseaux antisémites que « Israël a créé l’organisation de l’État Islamique ».

Dans les commentaires, on constate qu’il y a une glorification ou une justification de l’attentat, ou encore les restes de l’antijudaïsme du Moyen-Âge avec le fait que les Juifs transmettent des maladies (par exemple, les massacres de la Peste Noire entre 1347 et 1350 en Europe).

Vous trouverez aussi des personnes se réjouissant profondément de l’attentat. Trouvant que quatre personnes assassinées, ce n’est pas assez.

Nous avons encore d’autres déclarations d’amour.

Enfin de compte, on constate que l’attentat terroriste de Jérusalem semble faire sourire de nombreuses personnes. Pourtant, d’où qu’ils viennent, il est une entrave à la paix. Mais, veut-il vraiment la paix ? La réponse est déjà dans la glorification de l’attentat.

#20 Ils veulent un débat entre Jean-Luc Mélenchon et François Asselineau

Le groupe « pour un débat entre Mélenchon et Asselineau (France Insoumise – UPR) » a été créé par une personne ayant un compte Facebook sous le nom de « Paul Itiqui » le 2 décembre 2016. En allant sur son blog sur Médiapart « Le blog de Politiqui », on constate qu’il est « certainement » adhérent à l’UPR.

Ce groupe tend à rassembler la frange conservatrice à la frange souverainiste, le tout dans une logique souverainiste. Dans de nombreux cas, les militants de l’UPR affirmeront que leur parti politique n’est pas d’extrême-droite se cachant derrière le slogan « ni droite, ni gauche ».

Cet article traite simplement des publications trouvées sur le groupe en question.

Les militants de l’UPR souhaitent un débat politique avec Jean-Luc Mélenchon sur la thématique évidente de la sortie de l’Euro. Ce groupe montre bien que la question souverainiste permet la réunion des chauvinismes.

Sur le fond, on retrouve tout de même du Dieudonné, Joe le Corbeau ou encore le Libre Penseur :

Jerome Lemaitre, largement connu sur la toile n’hésite pas à diffuser une vidéo du groupe « le message ». Ce dernier fait partie de la nébuleuse d’Etienne Chouard et des « gentils virus ».

La chaîne dont est extraite la vidéo n’est autre que … RT Deutsch (Russia Today une chaine russe créée par le régime de Vladimir Poutine). La personne interviewée est « Christoph Hörstel », un ancien journaliste de la chaîne ARD . Il intervient également de façon régulière sur la chaîne du gouvernement iranien « Press TV ». Il appartient au collectif « Anti-Zensur-Koalition », on y trouve : négationnistes, complotistes et anti-vaccins.

Ce dernier est largement influencé par l’anthroposophie dans ses différents liens sur son Facebook et les mouvements mystiques. Son profil pilule de nombreuses publications à la gloire de Poutine : RT et SputnikNews. On y retrouve d’ailleurs des articles du site néo-nazi « BreizAtao », tout comme un antimaçonnisme débridé.

Dans le même registre, on retrouve le site « nouvelordremondial.cc » :

La sphère de l’UPR n’hésite pas à diffuser largement des sites complotistes proche de la mouvance antisémite :

On constate qu’il n’y a pas de gène non plus pour diffuser le site d’ultradroite et ultralibéral « la Gauche m’a tuer ». Ce site en question est spécialiste en matière de diffusion de fausses informations dans le cadre d’une propagande concernant la montée de l’extrême-droite.

Dans le même style, on retrouve la diffusion du site poujadiste proche de François Fillon et Marine Le Pen « Contribuables Associés » :

On trouve également la chaîne Russia Today, un des canaux du Kremlin pour parler d’Emmanuel Macron. Ce canal est très apprécié par l’extrême-droite et les différents confusionnistes.

On passera sous silence, l’anti-maçonnisme qui est largement liké dans le groupe en question.

Dans le même style complotiste, la diffusion de Réseau International n’étonne guère

Ils reprennent la dialectique de François Fillon à propos de Macron.

Arianne Walter est une conspirationniste, étant passée par le Parti de Gauche jusqu’en 2013 ou 2014. Cette dernière se déclare par ailleurs proche du mouvement du 14 Juillet, Dieudonné, Etienne Chouard, François Asselineau, Marine Le Pen. Elle est adepte de « la théorie des chemtrails », du « Nouvel Ordre Mondial » ou encore de « la théorie du Genre » de l’antisémite Farida Belghoud.

En toute tranquillité, elle est diffusée avec une fausse citation Friedrich Engels, puisque la vraie est issue de la Préface à l’édition allemande de 1890.

Andrerseits die mannigfaltigsten sozialen Quacksalber, die mit ihren verschiedenen Allerweltheilmitteln und mit jeder Art von Flickarbeit die gesellschaftlichen Mißstände beseitigen wollten, ohne dem Kapital und dem Profit im geringsten wehe zu tun.

La phrase peut-être traduite ainsi  :

D’un autre côté, les charlatans sociaux de tout acabit qui voulaient, à l’aide d’un tas de panacées et avec toutes sortes de rapiéçages, supprimer les misères sociales, sans faire le moindre tort au Capital et au profit.

On retrouve également cette traduction (GF Flammarion N°1002) :

D’autre part la multiplicité des charlatans sociaux qui avec leurs diverses panacées et toutes sortes de rapiéçages voulaient éliminer les anomalies sociales sans faire le moindre mal au capital et au profit.

Dans les deux traductions, à un aucun moment le terme « socialiste » n’est cité.

Dans le fond, cela montre bien que les charlatans ne sont pas forcément ceux que l’on croit. Ils ont des visages de « révolté », mais ne sont que l’ombre d’un conservatisme à outrance. Puisque arriver à mentir et diffuser ses mensonges concernant les textes liés … au Manifeste du Parti Communiste, il faut le faire.

Concernant Roland Bocquet, il est un complotiste proche de l’extrême-droite. On ne compte plus les vidéos de partage sur son mur Facebook, dans une logique poujadiste, anti-maçonnique, antisémite, amateur d’Ufologie-CIA, etc. D’ailleurs, son « id » de compte facebook est « bastaeurotan ».

Nous assistons également à la diffusion de la page La relève et la Peste où écrit Gabriel Rabbhi, xénophobe et homophobe convaincu :

Nous y voyons le très droitier magazine Valeurs Actuelles (pour ne pas dire d’extrême-droite) diffusé tranquillement sur le groupe assassinant une seconde fois Shaoyo Liu :

L’entrisme de l’UPR dans le mouvement de la France Insoumise :


Un grand merci pour les commentaires, une marque des partisans de l’UPR : aucune argumentation contradictoire, juste la recherche de la polémique de basse-cour, dont l’objectif est défendre l’UPR (malgré l’antisémitisme, le complotisme et différents hoaxs ou encore l’ultranationalisme présent dans les publications du groupe). Cela interroge sur le fond sur le regard vis-à-vis de ces thématiques, mais aussi sur la place de l’individu au sein du collectif dans le cadre de l’UPR. Le refus de toutes critiques s’inscrit dans la volonté absurde de défendre une personne. Enfin, cet article de forme concerne uniquement un groupe (sic). Au final, il n’est pas dit que je ne m’intéresse pas à d’autres groupes de l’UPR pour ce qu’il se passe dedans.

On ne peut que saluer également le fait que le site d’Ornella soit pointé du doigt régulièrement par les partisans de l’UPR, cela témoigne également du travail important et de fond réaliser par la camarade.

Pendant ce temps-là, le trollage peut continuer.


Même l’adresse mail n’est pas fonctionnelle, du coup pas réponse.

#19 Les impôts sont le dividende de l’état

Pour Jean Khuler, un actionnaire que soit un état ou un particulier se traduit par le fait de prélever des taxes, des impôts ou des dividendes. Cette vision est en totale contradiction avec la question du droit de propriété qui inclut également la propriété des actions.

Dans le cadre d’une société, c’est bien le titulaire du droit de propriété de l’action que cela soit un particulier, une entreprise ou l’état qui permet la réalisation des dividendes.

D’autant que dans la quasi-totalité des entreprises, l’état n’est pas actionnaire n’en déplaise à Jean Khuler. Le modèle soviétique qui est montré par ce dernier s’inspire grandement de la beauferie proche de Pierre Gattaz qui affirmait que la France était un pays communiste, mais pas la Chine.

Le droit de propriété a pourtant été théorisé avec l’arrivé de la philosophie libérale au XVIIème siècle. En matière d’économie, il s’agit d’une référence autant pour les plus libéraux où la propriété est sacrée. L’axiome intervient ci-contre : le droit de propriété d’une part ou d’une entreprise permet le dividende.

Dans le cadre des différentes taxes dont sont soumis, il parle de deux chiffres : l’un de 30 % qui se résume à l’Impôt sur les Sociétés (IS) et l’autre de 25 % qui se résume à être le prélèvement forfaitaire.

En ce qu’il concerne l’IS dont le taux est légiféré à 33,33 %, il convient de souligner que celui-ci n’est pas le même selon la taille de l’entreprise. Plus une entreprise est importante, moins elle paye d’impôt, dû entre autres à l’optimisation. Le dividende peut-être pris sur les bénéfices de la société ou sur la réserve ou encore à travers un emprunt que l’entreprise met à disposition des actionnaires. En l’occurrence, sa valeur est toujours effectuée après l’encaissement par l’état de l’IS.

Les dividendes sont imposés dans la catégorie des « revenus de capitaux mobiliers (RCM) » et sont ajoutés aux autres revenus, et soumis à l’impôt sur le revenu (IRPP). Il bénéficie d’un abattement d’un ordre de grandeur de 40% (effectué par l’entreprise) du fait qu’ils aient déjà été taxés par l’IS (hors CSG et CRDS payées par l’entreprise). Le prélèvement forfaitaire de 21 %, à titre d’acompte de l’impôt sur le revenu.

Dans les différents cas, les dividendes sont soumis à une taxe finale située entre 30 et 40 %, que la personne soit un simple actionnaire ou le propriétaire d’une entreprise. On ne parle pas non plus de la restitution par le Trésor Public d’une partie des taxes l’année suivante.

Le bon sens n’est pas si loin de cela. Pierre Poujade sortirai presque de son cercueil en lisant ce tweet.

#18 Donald Trump retweeté par l’ambassade russe

L’un des slogans de la campagne de Donald Trump était « Great America Again ». Une vision nationaliste et simpliste affirmant que plus les riches et les obscurantistes dirigent un état, plus il sera prospère.

Dans le cadre de l’élection des grands électeurs, des piratages ont été effectivement mis en place par le Kremlin, ce que même le parti « Républicain » ne remet pas en cause. Donald Trump semble minoritaire dans son propre parti politique.

Dans ce cadre, il y a eu une ingérence manifeste d’un pays dans les élections d’un autre. En l’occurrence, il s’agit de la Russie dans celle des États-Unis d’Amérique. Le président actuel, Barack Obama a pris des mesures concrètes en terme de sanction, puisque les actions russes ont modifié le scrutin.

Donald Trump déclare sur son twitter « j‘ai toujours su qu’il était très intelligent ». Une forme de déclaration d’amour à Vladimir Poutine qui a décidé de temporiser les différentes rétorsions ou sanctions économiques pour pouvoir discuter avec le futur président. De ce fait, Donald Trump semble très ravi de l’ingérence de la Russie dans les affaires américaines.

De plus, l’ambassade russe aux Etats-Unis d’Amérique n’hésite pas à retweeter … Donald Trump. On peut se demander si finalement le futur président sera Vladimir Poutine ou Donald Trump, pour le moment le second obéit au premier et se satisfait de l’ingérence. Ainsi, le slogan de Donald Trump se retrouve être « Great Russia Again in America ».

La présidence risque d’être folklorique avec le président de Wall Street.

#17 Quand un militant du PG diffuse un site complotiste

Sur facebook, Jean-Baptiste Cilio diffuse en toute tranquillité le site d’extrême-droite et complotiste « Les Moutons Enragés ». Ce site n’hésite pas à faire la publicité à la bible du survivalisme (le mouvement survivaliste est proche des idées d’Alain Soral), Reseau International (rouge-brun), Agoravox (complotiste d’extrême droite), Info-contre-info, Inform’action, Le 4ème singe, les 7 du Quebec, Pierre Jovanovic, etc.

Ce dernier n’hésite pas à se réjouir du nombre de partages de sa publication, soit plus de 400 partages. Dans un contexte de la bataille du net, où l’extrême-droite diffuse allègrement ses idées de manière exponentielle, il s’agit d’un partage dans un groupe réputé à « gauche », mais créant un trafic important pour l’extrême-droite. Diffuser des sites d’extrême-droite nécessite d’adopter des règles précises, soit à travers le « copie-écran », ou encore avec un en-tête expliquant qu’il s’agit d’un site d’extrême-droite. Dans le cas présent, aucune des deux méthodes sont mises en avant.

Il déclare cela « n’en fait pas un site d’extrême-droite ». Dans le cas présent, on dirait qu’il considère qu’il y a de « vrai-fafs » et de « faux-fafs ». Cela interroge sur la question de ce qu’il définit par « fascistes » ou « d’extrême-droite ». Sur le fond, il y a des « fascistes » de toutes sortes, et des « antifascistes ». Cette distinction permet d’y voir la confusion idéologique.

De plus, considéré que la liberté d’expression permet de diffuser tout et n’importe quoi s’inscrit dans la logique de l’extrême-droite. L’article en question intégrait juste le « Bvd Voltaire » de Robert Ménard (considéré comme ne faisait pas partie de l’extrême-droite).

Ensuite, il déclare considérer qu’il connaît de nombreux sites d’extrême-droite qu’il résume à un seul « wagon ». Apparemment, il n’a pas compris que dans un train, il y a de nombreux wagons. De ce fait, diffuser des liens d’extrême-droite qui n’appartiennent pas à « sa voiture » ne le dérange pas.

Ensuite, les remises en cause du lien mettent en avant directement la question de la liberté. Nonobstant des critiques, il affirme qu’il n’y a pas de liens ou de logiques « fascistes ».  Plus largement, il s’agit de l’entrisme des idées de l’extrême-droite au sein de la gauche. La « Trumpisation des esprits » est en marche accélérée.

#16 « Le CRIF déteste Chomsky »

insurge

Le compte @linsurge_ est tenu par un militant de la « France Insoumise », et sûrement membre du « Parti de Gauche. On y trouve la phrase « le CRIF déteste Chomsky » pour tenter d’expliquer l’annulation de la remise d’une médaille au Philosophe au sein de l’Assemblée Nationale. On constate qu’il n’y a pas de remise en cause du sulfureux personnage.

En 2010, il signe une tribune avec Paul-Eric Blanrue, Jean Bricmont dans le cadre d’une prise de défense Vincent Reynouard condamné pour négationnisme. Cette pétition s’inscrivait dans la dénonciation de loi Gayssot au nom de la « liberté d’expression ». Le Conseil Constitutionnel a d’ailleurs déclaré récemment que la Loi Gayssot était parfaitement compatible avec la constitution, mais aussi démontrer le lien entre l’antisémitisme et le négationnisme.

En 1980, il avait signé une préface d’un livre du négationnisme Robert Faurisson, au nom de la défense de la liberté d’expression.

Pourquoi écrire que « Le CRIF déteste Chomsky », alors que le site du CRIF ne parle absolument pas en mal du sulfureux intellectuel. Tout simplement l’idée avancée est que derrière l’assemblée nationale se cache une organisation juive, en d’autres termes l’assemblée nationale est contrôlée par les Juifs. Il s’agit d’une vieille rhétorique d’Édouard Drumont qu’il a popularisé dans son livre « la France Juive ».

#15 Le htag nauséabond #Israelisburning

Des incendies d’une ampleur gigantesque ont frappé Israël, il y a une semaine dévastant de nombreuses régions, tout comme de nombreuses maisons et blessant gravement quelques personnes. Les incendies seraient d’origine incendiaire et des personnes auraient été arrêtées dans le cadre d’une enquête. Derrière ces actes, nous avons assisté à une solidarité inter-étatique pour éteindre les incendies mettant en avant qu’une question de la paix et d’une stabilité puisse s’instaurer dans le temps. En effet, s’il est ignoré, de nombreux pompiers palestiniens ont combattu les flemmes à côté de leurs collègues israéliens. Cette fraternité met un peu d’espoir quand les pyromanes pratiquent la politique de la terre brûlée.

Mais, ce qui reste très préoccupant est le Htag #Israelisburning, un mot-clé renvoyant à la glorification des incendies.

Certains se réjouissent réellement de ces incendies.

israelisburning5  israelisburning7  israelisburning9  israelisburning2

Pour beaucoup de personnes obscurantistes, la sanction viendrait du fait qu’Israël a demandé de réduire le volume sonore de l’appel des Muezzin.

israelisburning3

Le mouvement BDS soutient également ces actes incendiaires.

israelisburning1

Des personnes mettent en parallèle la situation à Gaza (sans montrer l’arrière-boutique) avec des photos émotionnelles de bombardements et d’enfant.

israelisburning6

Quand une personne de « gauche », « antisioniste » et « anti-impérialiste » affirme qu’il s’agit d’une réponse à la création du Foyer Juif que voulait Theodor Herzl.

israelisburning4

Une personne pro-israélienne (dans le sens de défense de la politique conservatrice actuelle) affirme qu’il s’agit d’un acte de guerre … en reprenant une image largement utilisée dans les réseaux antisémites, négationnistes ou anti-israélien. Cette communication laisse vraiment songeur sur le fond de sa phrase, quand il parle de guerre, en reprenant les arguments adverses. L’ironie, il se demande si le monde va se réveiller.

israelisburning8

#14 Un élu de Saint-Denis proche des Frères Musulmans

L’article concerne la position profonde de Madjid Massaoudene. Il s’agit d’une approche vis-à-vis de ses tweets sur compte personnel. Il est un élu municipal de la ville de Saint-Denis dans la Seine-Saint-Denis. Il est membre de la majorité actuelle sous l’étiquette du PCF.

Pour commencer, on retrouve un soutien via Sihame Assbague au FUIQP, une organisation clairement antisémite qui tente de s’imposer comme une organisation dans les quartiers populaires.

madjid-3

La mise en évidence du « lobby sioniste » utilisé lors de son tweet du 21 octobre 2016 met en évidence des groupes de pression concernant la politique israélienne, mais plus profondément cela rentre dans le cadre d’une vision plus profonde. En effet, derrière l’utilisation du mot « lobby » avec le « sionisme » se cache l’idée qu’il existerait un groupe obscur jouant avec le pouvoir. Il s’agit d’une affirmation très claire concernant l’adhésion à la théorie du « complot juif », que ces derniers seraient en train de tenter de diriger le monde. Ces simples tweets marquent une vision profondément antisémite. De plus, le soutien à Jean-Frédéric Poisson dans le cadre de sa citation : « la proximité de Clinton avec les super-financiers de Wall Street et sa soumission aux lobbies sionistes sont dangereuses pour l’Europe et la France ».

madjid-2

madjid-1

La tentative sans récurrente de comparer l’islam, non pas avec le judaïsme, mais avec la politique israélienne ne peut qu’interroger. Il regrette qu’il n’y ait jamais de sanction vis-à-vis d’Israël de manière institutionnelle. De plus, il considère que la décision prise par l’UNESCO concernant le statut de Jérusalem est une réponse juste et adaptée, alors que cette dernière tend à renier le passé juif de la ville et surtout nier l’histoire de la ville multi-millénaire. Cette décision a provoqué la suspension de la coopération d’Israël avec l’UNESCO, mais aussi met une embûche de plus dans le processus de paix entre Israël et la Palestine, tout comme la nécessaire création d’un État Palestinien.

madjid-5

Il faut dire qu’il participe à l’opération BDS. De ce fait, il n’hésite pas à s’insurger contre la décision prise par la conservatrice Valérie Pecresse « d’exclure le financement des organismes qui soutiennent le boycott d’Israël » (comme le précise le CRIF). Une fois de plus, il est caractérisé que le mouvement de Boycott serait exclusivement une vision de gauche, alors que la question de ce dernier est trans-partisan, tout comme la lutte contre ce dernier. On se rend compte également que le boycott n’apporte que très peu de solution pour résoudre le conflit, au contraire il l’accentue de plus en plus.

madjid-4

Dans le cadre de l’affaire de l’apologie du terrorisme d’Eric Zemmour sur le site néo-réactionnaire Causeur, il affirme qu’il aurait bien tenter quelques phrases simplement pour tester les tribunaux. Dans un cadre où de nombreux français partent faire le djihadisme en Syrie, en Irak, en Libye, etc., ou que certains se font exploser et commettent des attentats terroristes en France, il s’agit d’une vision pyromane.

madjid-7

Concernant l’islamisme ou l’islam politique, il affirme que le site Saphirnews n’est pas islamiste, il utilise l’argumentation que Caroline Fourest tout comme Mohammed Sifaoui le considèrent comme un site islamiste. Cette vision se résume à un antagonisme important, mais résume une faiblesse intellectuelle, d’autant qu’il n’y a pas d’argumentation. Chez Révolution et Libertés, on considère effectivement Saphirnews comme un site islamiste, tout en rejetant les idées politiques développées par le sexiste – masculiniste de Mohammed Sifaoui et de l’islamo-baratiniste de Caroline Fourest.

 

madjid-6

Pour terminer, Madjid retweet en toute tranquillité le site d’extrême-droite « Riposte Laïque » sur sa timeline. Cela donne un peu plus la bande entrante du site internet, et donc apparaît comme un soutien à l’extrême-droite dans le cadre de la bataille du net.

madjid