#31 Dans la tête d’un dieudonniste

De nombreux fans de Dieudonné roulent leur bosse pour Marine Le Pen en ce moment avec une qualité de l’argumentation qui se réduit à montre le salut nazi inversé qu’ils appellent « la Quenelle ».

Cette vision permet de voir jusqu’où peut aller l’antisionisme sous l’idée de l’antisémitisme. L’antisémitisme à visage ouvert prend doucement les réseaux sociaux, puisque Manuel Valls appelle à voter Emmanuel Macron.

Au nom de la convergence de l’antisémitisme, la personne n’hésite pas à converger avec la dictature des mollah en Iran. L’islamisme n’est pas un moindre mal tend qu’il permet de diffuser l’idée principale : l’antisémitisme. La théocratie devient alors une valeur partagée, mais aussi cette dernière permet de défendre à travers le prisme de la discrimination, de complotisme la question même du capitalisme. Au-delà, il y a également une défense claire du djihadisme, et de l’ensemble des dictatures, notamment le régime syrien.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf + 3 =