#29 Madjid Messaoudene, l’élu obscurantiste qui flirtait à Gauche

Madjid Messaoudene est un élu de Saint-Denis sous la liste du « Front de Gauche ». Dans le cadre de son compte Twitter, ce dernier n’hésite pas à faire une fixation sur la question de l’Islam, d’Israël notamment vis-à-vis du mouvement de Boycott lancé par Omar Barghouti, et forcément de la Palestine. Conscient qu’il instrumentalise le racisme anti-musulman, ce dernier n’a pas hésité à cotiser à l’association « CCIF » (Collectif Contre l’Islamophobie en France) ce qui suppose une confusion entre la critique progressiste de l’Islam et la haine viscérale que certains portent vis-à-vis des musulmans. Dans ce cadre, il devenait évident de mettre en évidence quelques tweets pour montrer son vrai visage.

Sur l’islam et les musulmans

La question de SaphirNews pose un débat dans les milieux islamo-compatibles, mais aussi les milieux islamistes. Il parle de la néo-conservatrice Caroline Fourrest, et du masculiniste Mohammed Sifaoui sur la position de SaphirNews.

Le sophisme affirme que : 1) Mohammed Siafoui et Caroline Fourrest considère que SaphirNews est un site « islamiste », 2) Gilles Clavreul considère que SaphirNews est un islamiste, 3) En conclusion, les personnes qui considèrent que SaphirNews est un site islamiste sont sur les mêmes platebandes que Caroline Fourrest, Mohammed Sifaoui, ou encore Gilles Clavreul.

Cette méthode analytique plutôt comporte le danger de mettre toutes les critiques de l’islamisme sur le même pied d’égalité, mais surtout de se refuser comme base de la critique, la position des conservateurs, et de nombreux réactionnaires sur ce thème très important. Mais aussi nier une évidence ne peut que faire le jeu confusionniste, dont dispose le site islamiste SaphirNews. On attend la même position pour le site Dômes et Minarets.

Quand Eric Zemmour écrivit une « ode au terrorisme islamique » et en particulier des terroristes de Daesh, cela inspire Madjid Messaoudene en affirmant qu’il peut par une jurisprudence qui n’existe pas, écrire un texte glorifiant les djihadistes. De premier ou de second degré, ce tweet est particulièrement nauséabond, puisque cela cautionne les attentats terroristes. Les victimes sont, une fois de plus, humiliées, ainsi que leurs proches.

Sur le conflit Israélo-palestinien

Dans ses propos, Madjid Messaoudene considère que la ville de Jérusalem n’appartient pas à Israël. Alors que dans les faits, Jérusalem appartient à Israël et la Palestine. Vouloir que la ville appartienne uniquement à la Palestine s’inscrit dans le cadre de la destruction d’Israël. Une vision symétrique que partagent ses camarades religieux en Israël en voulant totalement annexer Jérusalem au profit d’Israël. Cet élément montre véritablement son refus d’une paix à deux états concernant Israël et la Palestine.

Il confirmera d’ailleurs ses propos sur la question du vote de l’UNESCO sur la qualité de Jérusalem.

Le vote de l’UNESCO considérait que Jérusalem n’avait aucun lien avec le Judaïsme. Il s’agit d’un mensonge, puisque si Jérusalem possède un lien avec le Judaïsme, elle en possède également avec les deux courants religieux monothéistes : le Christianisme et l’Islam. Il s’agit d’un berceau des trois religions. Dans le cadre de ce vote qui nie des éléments factuels, notamment sur le fait que le Mont du Temple et la mosquée al-Aqsa possède une identité double. De ce fait, il n’est pas anodin qu’Israël, en tant qu’État Juif suspende sa coopération avec l’UNESCO, puisque cela vient à nier l’existence même ce qui fait Israël, que l’on soit d’accord actuellement avec la politique de son premier ministre ou non. Il n’y a pas à glorifier l’UNESCO non plus, puisque cette décision ne s’inscrit pas non plus dans le cadre d’une solution à deux états avec une pleine souveraineté comme le propose de nombreuses personnes.

À propos des votes contre la Russie, il souhaite des votes sanction contre Israël. La phrase suggère qu’il puisse exister de puissant groupe de pression, mais surtout nie l’Histoire de la construction de l’état israélien et de la France, notamment via la Corse qui a permis son indépendance, à travers le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

La phrase « je veux pas déranger » s’inscrit pleinement dans une logique provocatrice, mais également dans une référence de Jean-Frédéric Poisson :

la proximité de Mme Clinton avec les super-financiers de Wall Street et sa soumission aux lobbies sionistes sont dangereuses pour l’Europe et la France.

Dans la phrase du candidat « à la primaire de la droite et du centre », nous nous retrouvions face à un archétype antisémite : le Sionisme, les banquiers juifs et la Bourse. La citation a été pleinement critiquée par des organisations juives, de nombreux élus, mais aussi de nombreux citoyens anti-racistes.

Affirmer que l’on ne peut pas parler de « lobbies juifs » est une erreur, mais placer l’expression dans un contexte proprement « antisémite » ne semble pas le choquer. Normal, pour quelqu’un fricotant avec les antisémites.

Par contre, le clou du spectacle réactionnaire consiste à affirmer que l’antisémitisme qui se dégage n’est pas un délit, mais le racisme anti-musulman avec des collectifs proches de Waleed Al-Husseini, Riposte Laïque et autres ennemis anti-laïques (ces derniers souhaitent revenir au concordat au nom de la laïcité), et clairement d’ultra-droite n’est pas légale. Il faudra revoir la question de la loi de liberté de la presse de 1881 avec notamment l’incitation à la haine.

Jean-Frédéric Poisson a d’ailleurs trouvé un allié de première taille. Puisqu’en s’inspirant d’un titre neutre du journal conservateur Le Figaro, Madjid Massaoudène affirme son ridicule, également confirme son attachement à l’antisémitisme primaire, et celui lié aux banques.

Madjid Messaoudene en arrive jusqu’à soutenir la position des Mollah d’Iran. La position des islamistes est antisémite, antisioniste (sic), et négationniste (sic-sic). L’Iran des Mollah a pour objectif d’exterminer Israël, mais cela ne le dérange pas vraiment.

Pour la paix, la solution, c’est la guerre économique pour détruire un pays, et en créer un autre. Bravo !

Sur le racialisme

Madjid Messaoudene retweet la FUIQP, une organisation de banlieue racialiste et clairement antisémite. Le tout « OKLM », sans déranger personne.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize − seize =