#28 Pour un Frontiste, les victimes de viol sont des racailles

Jérôme Cochet, selon son profil Twitter, Responsable du @RBMGrasse et Chargé de communication de David Rachline. Jérôme occupe une place centrale au sein du Front National et de ses différents satellites.

Depuis, le Tweet a été supprimé sûrement sous le coup de la pression que peut exercer Twitter ou les différentes menaces pénales que Jérôme Cochet encourait.

Le Tweet montre quatre photos, deux avec François Hollande, deux avec Marine Le Pen. La tentative de mettre en contradiction les deux candidats mêlant le racialisme et le racisme. Il s’agit d’un sophisme simple basé sur les doctrines les plus rances et les plus obscures.

L’ordre et la sécurité sont un motif de campagne de Marine Le Pen. Cette dernière tente de s’afficher régulièrement aux côtés des forces de l’ordre pour que le pays soit gérer d’une main de fer, à coup d’austérité (et de purges pour les intérêts des banques et du capitalisme), des dizaines de morts pour les intérêts des différentes corporations. L’Alliance du Sabre et du Goupillon n’est jamais très éloignée de sa vision de la Société. Le Front National n’en est que la version du XXIème siècle.

Dans ce cadre, vanter le rapprochement entre les forces de l’ordre et la candidate de Montretout peut apparaître stratégique. Il faut dire que dans ce milieu, le vote en faveur des thèses du Front National n’a jamais été aussi proche. Le corporatisme permet de vanter la « Sainte-Alliance ». Sauf que sur la photo de Marine Le Pen, les policiers ne sont que des blancs. Le proche d’Alain Soral considère in extenso, les non-blancs comme des racailles, y compris les forces de l’ordre qui sont métissés.

Pourtant, il faut revenir sur la question de la « racaille » est définit comme telle dans le dictionnaire de l’Académie Française :

On constate également que sous l’appellation « racaille », on trouve des personnes issues de la diversité. Ainsi, pour Jérôme Cochet, toutes ces personnes ne sont que des voyous. Pourtant, l’incitation à la haine est un délit. Au final, Jérôme Cochet a défié les lois (la loi de 1885 sur la presse et le Code Pénal (sic)) et se retrouve comme une « racaille », selon le dictionnaire de l’Académie Française.

Quant à Théo, il a été victime d’un viol commis en réunion par quatre policiers. La pénétration d’un objet dans un orifice sans son consentement place les policiers face à un crime. Il a une fissure anale de 10 cm de long, et possède 60 jours d’ITT. En France, il y a 80 000 viols chaque année. Seulement 2% des criminels passent devant des Cours d’Assises, le reste est requalifié en « agression sexuelle » par les Forces de l’ordre. 4 personnes sur 5 ne portent pas plainte. Autant dire que le sujet du viol n’est pas un sujet anodin, et mérite loin des propagandes rances et racistes que propose le proche de l’antisémite David Rachline. Remettre en cause cela s’inscrit typiquement dans l’axe Lepeno-Poutiniste. Ce dernier a légalisé les violences conjugales pour permettre le viol dans le couple et du droit au mari de battre sa femme jusqu’à ce que mort s’en suive.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × trois =