#26 Un article de Libération

Sur le compte Twitter du journal Libération dit @libe, nous avons eu le droit à un titre particulièrement agressif pour décrire le maniement des réseaux sociaux par Donald Trump. Le tweet a été publié le 21 janvier 2017 à 21h15.

Dans ce cadre, nous avons le droit trois parties de phrases montrant un langage provocateur et familier. Tout d’abord, cela comment par « C’est quoi« , alors que dans le langage français, il serait utilisé « qu’est-ce que c’est « . De ce fait, la phrase se veut agressive, mais aussi elle reste malpolie.

Ensuite, évoquer un « putain de délire » renvoie également au malaise que suggère que la phrase renvoie à une forme « d’Agitation extrême, exaltation causée par une passion violente« , le mot « putain » renforce la grossièreté des propos, mais aussi renvoyer au fait que les personne peut-être atteint d’une pathologie mentale.

Enfin, la sur-utilisation du point d’interrogation et d’exclamation réfère que le journaliste ne sait pas faire de différence sur l’utilisation de ces derniers, mais pire qu’il y a une volonté à l’énervement et à la pulsion.

Si la volonté est de mettre la façon dont Donald Trump écrit ses tweets ou rédige ses posts sur Facebook, il me semble que cela va avec la caricature. Ce n’est pas du Libération, c’est du Donald Trump. Faut-il conclure que le journal Libération adopte la posture du nouveau président américain ?

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + 6 =